Observance thérapeutique, compliance, adhésion…qu’est-ce qu’il y a dans un nom ?

Environ la moitié des patients ne prennent pas les médicaments qui leur sont prescrits ou les prennent de façon mauvaise.  C’est dommage, car il y a beaucoup à gagner d’une meilleure utilisation des médicaments. Une plus grande conformité, c’est-à-dire un comportement correspondant aux instructions du médecin, permettrait non seulement d’améliorer la qualité et l’espérance de vie, mais aussi de réaliser des économies considérables sur les coûts des soins de santé.

Différents termes sont utilisés de manière interchangeable, mais chacun souligne un aspect légèrement différent.

  • Adhérence (littéralement : adhésion) : la mesure dans laquelle le patient respecte les accords.
  • Compliance (littéralement : indulgence) : la mesure dans laquelle le patient suit les recommandations du prescripteur.
  • Concordance : la mesure dans laquelle le patient et le praticien sont d’accord sur le traitement.
  • Persistance : dans quelle mesure le patient persiste à prendre le médicament.

Il est généralement dans l’intérêt du patient de continuer à suivre le traitement qui lui a été prescrit. Si le patient ne le fait pas, cela peut être au détriment de sa santé. Par ne pas suivre le traitement prescrit, le patient ne bénéficie pas de la qualité de traitement possible. Sans s’en rendre compte, il pourra courir un plus grand risque d’infarctus du cerveau ou de crise cardiaque. En outre, il existe des médicaments avec lesquels une prise irrégulière est très risquée. Il y a même un risque pour l’environnement lorsque les agents pathogènes deviennent résistants parce que les antibiotiques nécessaires sont pris à trop faible dose.

La question clé qui se pose est donc la suivante : “Que peut-on faire pour améliorer l’observance thérapeutique des patients ?

Il existe toutes sortes d’interventions pour améliorer l’observance thérapeutique : la simplification du traitement ou du schéma posologique, une communication bonne et claire de la part du médecin traitant, un suivi approfondi par le pharmacien, la mise à disposition de toutes sortes d’outils (boîtes à médicaments, planifications, apps, alertes…)  ,….

Mais de plus en plus de personnes se rendent compte que l’acceptation de la maladie et du traitement sont des conditions très importantes pour l’observance thérapeutique. L’accent est donc davantage mis sur la motivation et l’orientation du patient que sur le respect des prescriptions. Dans ce contexte, nous constatons que les programmes de conseil par le biais d’infirmières qui visitent les patients à domicile, portent leurs fruits. Outre les aspects pratiques de la prise du médicament, l’infirmière peut également informer et guider les patients dans le processus d’acceptation et ainsi obtenir une bonne observance thérapeutique. Cette approche personnelle en confidence fonctionne extrêmement bien. Les programmes pour les patients gérés par Novellas Healthcare en sont un bon exemple. Je tiens donc à féliciter l’ensemble du personnel infirmier de Novellas Healthcare pour son excellent travail.